Chloé et Théo

Chloé & Théo est une fable écologique avec comme actrice principale Dakota Johnson, la révélation de 50 nuances de Grey.

J’ai deux raisons de vous parler de ce film à cette date :

  • Cela fait 3 jours déjà que la COP 21 a commencé. Le but de cette conférence est de trouver de nouvelles solutions pour sauver le climat. Ce film, non sorti en salles mais édité en DVD et disponible en France depuis une semaine, permet de faire passer un message écolo, qui nous fait réfléchir à la conséquence de nos actes sur l’environnement.
  • Les placements de produits que j’y ai trouvé sont exécutés sous une forme peu commune, je vous explique :

Un première apparition de nombreuses marques se fait sur une seule prise. Aldo, Levis, Converse, Esprit… C’est un défilé de sacs de shopping qui sont filmés sur une grande avenue New-Yorkaise en l’espace de quelques secondes, mais on ne les rate pas! Ce qui est étrange, c’est qu’en voie OFF, on entend Théo, l’Inuit (ou eskimo) venu de l’arctique pour sauver le monde, faire une analyse des comportements sociaux de ceux qu’il appelle « les Hommes du Sud ». Il ne comprend pas leur attrait pour la consommation et c’est à ce moment que toutes ces grandes marques, firmes multinationales, apparaissent. Bonne idée… Je dirai plutôt mauvaise pub. Le spectateur ne va pas s’y attarder, au contraire! Il serait  plutôt d’humeur à critiquer, pris dans le film, et lui même ne comprenant plus le réel intérêt de tant de matérialisme.

Un deuxième PPL pour une marque de baskets de sports, que les amis de Théo lui offrent pour qu’il soit confortable car il adore marcher, se promener. Il se les fait raquetter et est tué (désolé si certains d’entre vous voulez voir le film d’avoir divulgué la fin…) dès le premier tour qu’il fait dehors avec. Je ne sais pas vous mais moi, c’est pas en voyant ce genre de scènes que ça me donnera envie de porter de grosses sommes à mes pieds, mais plutôt l’angoisse qu’il m’arrive la même chose que Théo. Mais bon, les marques ne ratent pas une occasion de se montrer et les films au budget limité y trouvent une source de financement : vous le savez maintenant, tout le monde est gagnant.

En dehors de la visibilité apportée au produit qui appuie sa notoriété, voilà pour moi deux opérations ratées, qui ne donnent pas envie d’acheter les produits.

050165.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Auriane pour les AAJAAK

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s